• Mars 2024
  • ouverture de la communauté fun féerique et glam
  • pour les femmes ménopausées

Décryptage de la ménopause : Comprendre les vagues hormonales et naviguer en douceur !

Publié le 14 décembre 2023 à 11:10
Ménopause et cycle menstruel

T'es bien gentille Virg mais c'est quoi la ménopause ? 

 

Je te parle de la ménopause depuis un moment déjà. Mon objectif est de t'offrir une approche naturelle sans intoxiquer ton corps avec des traitements hormonaux pharmaceutiques. Bien sûr, discuter de tout cela avec ton ou ta gynécologue est crucial pour ton suivi. Mais en  fin de compte, c'est toi qui décides.

 

Revenons à nos moutons, ou plutôt à nos ovocytes. Aujourd'hui, je vais troquer ma baguette de fée pour ma casquette d'infirmière et t'expliquer, de façon plus scientifique, ce qu'est la ménopause. Dans une série de post on verra : la ménopause, les œstrogènes, la progestérone, les symptômes et les risques etc.

Ménopause et hormones

Petit rappel de la physiologie féminine avant tout. 

 

À la naissance, tu as environ un million d'ovocytes stockés dans tes ovaires, réduits à 600 000 ou 700 000 au début de la puberté. Puis, ce chiffre diminue régulièrement à chaque cycle menstruel. La ménopause pointe le bout de son nez lorsque ce stock descend à moins de 1 000 ovocytes.

 

Le ballet hormonal commence avec l'hypothalamus qui donne le coup d'envoi, incitant l'hypophyse à libérer l'hormone folliculostimulante (FSH). Cette hormone favorise la croissance des follicules ovariens (structures présentes dans l’ovaire qui contiennent les ovocytes immatures) et la production d'estradiol (l'un des oestrogènes). Lorsqu'un pic d'estradiol est atteint, l'hypophyse déclenche la production d'hormone lutéinisante (LH), provoquant l'ovulation. Le follicule ovulé devient le corps jaune, sécrétant de la progestérone pour préparer l'utérus. En l'absence de fécondation, le corps jaune diminue, entraînant une chute d'estradiol et de progestérone, et l'apparition des règles,  le cycle recommence, orchestré par l'hypothalamus.

Ménopause et ovulation

Avec le temps, le déclin des ovocytes fait que les ovaires ne libèrent pas systématiquement un ovocyte à chaque cycle, occasionnant souvent une perturbation hormonale à l'origine des symptômes de la préménopause. En règle générale, la progestérone montre des signes de déficience en premier, suivie par les œstrogènes, marquant ainsi le début de la ménopause.

 

La ménopause (ou aménorrhée )est officiellement déclarée lorsque les règles cessent depuis plus d'un an. En étudiant la physiologie on comprend que c'est une étape naturelle correspondant à l'arrêt du fonctionnement des ovaires.



Ménopause et règles

Reste à l'écoute pour la suite, mais avant, quelques stats intéressantes d'un article sur le site de l'INSERM du 18 septembre 2023 :

 

  • 87% des femmes éprouvent au moins un symptôme de ménopause, en plus de l'arrêt des règles.
  • 20 à 25% font face à des troubles sévères impactant leur qualité de vie.
  • Seules 6% optent pour un traitement hormonal de la ménopause (THM).

 

Dis-moi si mes explications sont claires pour toi et à bientôt pour  la suite. 

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.